Point de situation semaine 2

Posté par:

Dernier bilan de la piraterie:

Les enlèvements en mer ont atteint en 2016 leur plus haut niveau depuis dix ans. C’est en Asie dans les eaux séparant le sud des Philippines et la Malaisie que l’on note le plus d’attaques, suivies de séquestrations de marins. La piraterie toutefois a chuté au large de la Somalie, mais reste importante en Afrique de l’Ouest tout particulièrement dans le golfe de Guinée.

Cette semaine, trois incidents sont à signaler, tous en Asie du Sud Est.

 

Afrique de l’Est:

La mer Rouge et le bassin somalien demeurent des zones à hauts risques, notamment en raison de l’instabilité continue de la Somalie où les milices Al Shabab continuent de menacer potentiellement les navires. Toutefois, aucune attaque n’est a signaler depuis plusieurs mois.

 

Afrique de l’Ouest :

Cette partie du globe reste actuellement une des plus sensible et violente pour ses attaques en particulier sur la côte et au large du Nigeria.

Le Golfe de Guinée est désormais l’épicentre de la piraterie maritime en Afrique. Cependant, aucun incident n’est à signaler en ce début d’année.

 

Asie du Sud Est & Inde

Les eaux qui séparent le sud des Philippines et la Malaisie, sont devenues les plus dangereuses au monde.

C’est la zone de chasse de groupes de pirates qui seraient liés au mouvement islamiste Abou Sayyaf et qui a fait allégeance à l’E.I.

Il ne s’agit plus seulement de s’emparer du navire et de sa cargaison, mais surtout de prendre en otage les équipages, pour récupérer des rançons, une technique devenue courante dans la mer de Sulu.

Cette semaine, 3 incidents est a signaler, dont deux aux Philippines et un en Malaisie.

 

PHILIPPINES: Vol sur un pétrolier

(Source IMB)

Le 7 janvier, des voleurs embarqués sur deux bateaux qui n’étaient pas éclairés ont abordé un pétrolier ancré dans le port de Batangas en 13: 44N – 121: 02E.

L’équipier de quart lors d’une ronde de routine a remarqué les voleurs et a déclenché l’alarme.

En entendant l’alarme, les voleurs se sont échappé à bord de leurs bateaux.L’équipage s’est réuni et une fouille minutieuse a été effectuée constatant que des pièces du navire avaient été volés.

L’incident a signalé à la Garde côtière, qui est venue sur le pétrolier pour enquêter.

 

PHILIPPINES: Attaque d’un bateau de pêche

(Source Www.marinelink.com)

Le 9 janvier, des hommes armés ont attaqué un bateau de pêche philippin avec 15 membres d’équipage à son bord. l’incident s’est déroulé près de l’île Laud Siromon, à coté de la péninsule de Zamboanga.

Cinq hommes armés se trouvaient sur la vedette qui a attaqué le bateau de pêche.

Un porte-parole de la police a déclaré que huit pêcheurs ont été tués et que cinq autres hommes ont sauté par-dessus bord puis ont nagé vers une île voisine.

Deux autres marins restés sur le bateau étaient indemnes.

Le porte-parole a également déclaré que les attaquants ont fui profitant de l’obscurité et deux navires de la Garde côtière ont été envoyés dans la région à leur recherche.

 

INDONÉSIE: Vol sur un vraquier

(Source IMB)

Le 8 janvier, cinq voleurs sont monté à bord d’un vraquier ancré en 00: 15S – 117: 34E, dans le port de Muara Berau, Samarinda.

Ils ont pris en otage un équipier de quart et l’ont attaché au mât avant.

Un autre membre du personnel de quart a essayé de contacter l’équipage ligoté, mais n’a reçu aucune réponse.

Alors qu’il s’approchait du gaillard pour rechercher son partenaire, il a remarqué les voleurs et a informé l’officier de quart qui a déclenché l’alarme.

En voyant la vigilance de l’équipage, les voleurs se sont échappés à bord de leur embarcation rapide emmenant avec eux des provisions volées.

 

0

You must be logged in to post a comment.