Si la piraterie connaît une accalmie apparente dans l’Océan Indien, des groupes pirates y demeurent actifs et à l’affût des moindres occasions. La piraterie tend, en outre, à s’aggraver dans le golfe de Guinée et connaît en Indonésie et dans le Sud de la Mer de Chine.

En Océan Indien, les zones à très fort risque sont : le sud de la Mer Rouge au sud de la ligne s’étendant de la frontière nord du Yémen- à celle du Nord de l’Erythrée ; le Golfe d’Aden dans son ensemble (y compris les eaux territoriales du Yémen et d’Oman), le bassin somalien jusqu’à environ 500 nq au large des côtes somaliennes, et enfin la mer d’Arabie au Sud du détroit d’Ormuz au parallèle 5N. Les zone à risque sont : la Mer Rouge, le reste de l’Océan Indien jusqu’au canal du Mozambique, et la zone comprise entre les Seychelles, les Maldives et les Laquedives.

Dans le golfe de Guinée, les zones à risque sont : le fond du golfe de Guinée entre la frontière Ghana-Togo et le frontière Gabon-Congo, les eaux territoriales et le large (100nq) de la Côte d’Ivoire et du Ghana.

En Asie, des rencontres récentes et des actions entre la police maritime Indonésienne et l’IMC PRC ont permis de baisser les incidents dans son espace maritime.

La police maritime Indonésienne conseille à tous les navires, de mouiller dans les zones surveillées par les forces de sécurité afin d’être mieux protégés.

Ces zones sont:

1. Belawan: 03:55.00N-098:45.30E
2. Dumai: 01:42.00N-101:28.00E
3. Nipah: 01:07.30N-103:37.00E
4. Tanjung Priok: 06:00.30S-106:54.00E
5. Gresik: 07:09.00S-112:40.00E
6. Taboneo: 04:41.30S-114:28.00E
7. Adang bay: 01:40.00S-116:40.00E
8. Muara Berau: 00:17.00S-117:36.00E
9. Muara Jawa: 01:09.00S-117:13.00E
10. Balikpapan: 01:22.00S-116:53.00E